THE JAGUAR #01

  • Jaguar
  • Formule
  • Voiture
  • Monde
  • Vers
  • Nouvelle
  • Voitures
  • Faire
  • Saison
  • Toute
Ce nouveau numéro du Jaguar Magazine revient sur le plus noble des sports automobiles sous un autre angle. Vous découvrirez l'électrisation avec le concept de la Jaguar I-PACE, un modèle électrique révolutionnaire.

LES COUREURS On connaît

LES COUREURS On connaît cette photo, rare mais célèbre, de Mike Hawthorn, pilote Jaguar entre 1955 et 1957, vainqueur des 24 Heures du Mans en 1955. On l’y voit se penchant sur la Jaguar Mark I 3.4 litres, VDU 881, garée devant son Tourist Trophy Garage. Il est souriant, légèrement incliné côté volant, les mains jointes, arborant son invincibilité, en homme qui en a fini avec la F1 et qui se lance dans les affaires. Il venait de terminer la seconde année de son deuxième passage chez Ferrari, endeuillé par la disparition de quatre de ses coéquipiers, y compris son compatriote Peter Collins, celui qu’il nommait « mon-amimate ». Ce fut le choc de trop. Il partit à la retraite. Son avenir, ce serait désormais le Tourist Trophy Garage. Les pilotes de course de la génération de Mike étaient alors d’une autre trempe. Ils étaient encore furieusement combatifs, imprégnés qu’ils étaient des bals aériens des Spitfires qu’ils n’avaient pourtant jamais pilotés. Pour eux, il était normal que des êtres physiquement exceptionnels se laissent happer par le tourbillon du sport, à l’instar de ces combats aériens où la mort faisait partie des risques du métier. On snobait le risque d’un haussement d’épaules, comme au mess des officiers devant la chaise vide d’un compagnon : on reprenait une pinte de bière, on fermait ce chapitre et on passait à autre chose. Dans sa Jaguar D-Type, Mike fut impliqué dans l’accident catastrophique du Mans en 1955. Lorsque son coéquipier Ivor Bueb avait repris le volant, Mike LE CLUB JAGUAR POUR GENTLEMEN avait été un instant désemparé, mais s’était repris et DISTINGUÉS était reparti vers la victoire. À l’époque, les journaux ET RAPIDES avaient été très critiques, ce à quoi il avait répondu par le mépris. Pour Enzo Ferrari, dans son autobiographie Mes Joies Terribles, Mike avait ses hauts et ses bas. Il était imbattable un jour et un véritable escargot le Nouveau contributeur jour suivant, le tout assorti de spectaculaires sautes d’humeur. Mais il avait un problème rénal chronique traité à l’époque par de la pénicilline, de la morphine et des stéroïdes, ces derniers provoquant justement des sautes d’humeur. La légende veut qu’Enzo Ferrari lui ait signé un contrat vierge pour le faire rester dans l’équipe italienne en 1959. « Remplis-le comme tu veux, je ne discuterai pas. » Mais Mike n’est pas resté en Italie. Il avait décidé de prendre sa retraite à la fin de 1958. C’est le 22 janvier 1959 que Mike s’est tué dans sa Jaguar Mark I, se brisant le cou. En avait-il perdu le contrôle ? Pas du tout, selon sa fiancée Jean Howarth. Son état empirait, avec des sautes d’humeur de plus en plus violentes. Il s’évanouissait souvent, et, selon elle, il s’est finalement évanoui pour de vrai. Même le temps était embué ce jour, pleurant ce champion du monde. Cette photo de Mike fièrement incliné sur sa Jaguar Mark I devant son entreprise est la métaphore parfaite de sa vie. Un pilote se pavanant devant son adversaire, donnant l’image d’une santé à toute épreuve, flanquée d’un sombre secret. Il savait qu’il allait mourir, mais ne laissait aucun adversaire entrevoir cette fatalité. MIKE HAWTHORN Manish Pandey a écrit le documentaire Senna, couronné au BAFTA (British Academy of Film and Television Arts) et au festival Sundance. Voici la première d’une nouvelle série dédiée aux plus grands noms de l’histoire des compétitions Jaguar. L’histoire tragique de Mike Hawthorn, champion du monde de F1 en 1958. ILLUSTRATION: PATRICK MORGAN 78 THE JAGUAR

ACCESSOIRES JAGUAR LA PERFORMANCE PERSONNALISEE Personnalisez votre Nouvelle Jaguar F-PACE avec les accessoires d’origine Jaguar : Le SUV Performant sans aucun compromis. Élaborés par les mêmes ingénieurs que le véhicule, tous les accessoires d’origine Jaguar sont conçus spécifiquement pour votre F-PACE. Raffinés et infiniment fonctionnels, ils sont élaborés pour s’adapter pleinement à votre véhicule mais surtout à votre mode de vie. Quand il s’agit de performance et de durabilité, les mêmes standards Jaguar sont appliqués. C’est pourquoi nous testons tous nos accessoires d’origine sous des conditions extrêmes. Ces tests poussés nous permettent de garantir et d’avoir entièrement confiance dans tous nos accessoires. Avec l’esprit tranquille vous profiterez pleinement, à votre manière, de chaque kilomètre. Pour plus d’informations visitez notre site accessories.jaguar.com ou contactez votre Réparateur Agréé Jaguar. L’ART DE LA PERFORMANCE Véhicule présenté: Jaguar F-PACE avec peinture métallisée Italian Racing Red, équipée des accessoires suivants: barres transversales de toit, coffre de toit Sport et marchepieds fixes. Les rails de toit longitudinaux et les barres transversales sont nécessaires à l’installation du coffre de toit sur votre F-PACE. Les rails de toit longitudinaux sont uniquement installés en usine et doivent être commandés au moment de la commande du véhicule.

 

JAGUAR MAGAZINE

 

Jaguar Magazine rend hommage à la créativité sous toutes ses formes, avec des contenus exclusifs autour de nombreux sujets comme le design ou les technologies innovantes.

Dans ce numéro, nous nous intéresserons à la créativité des mestres brésiliens qui ont imaginé l’art délicat de la capoeira et à celle des artistes irlandais qui font le lien entre culture ancestrale et modernité. Vous découvrirez également le mariage créatif inattendu de l’iPhone et du papier peint victorien. Enfin, Riz Ahmed, artiste et acteur aux multiples facettes, nous expliquera pourquoi il considère que le moment est venu pour lui de se dévoiler pleinement au public.

The Art of Performance : L’Art de La Performance

© JAGUAR LAND ROVER LIMITED 2020

Registered Office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF
Registered in England No: 1672070

Les chiffres donnés ci-dessus proviennent de tests effectués par les fabricants officiels et répondent aux exigences de la législation européenne.
La consommation d'un véhicule fonctionnant normalement peut différer des chiffres présentés ci-dessus. Ces derniers ne sont présentés qu'à titre comparatif.