Views
1 year ago

JAGUAR MAGAZINE #07

  • Text
  • Londres
  • Gandy
  • Villanelle
  • Portland
  • Jaguar
David Gandy et sa XK120 brillent dans le quartier créatif de Londres | L’organisme de bienfaisance In Place Of War fait appel à la créativité dans les zones de conflit | La décoratrice d’intérieur Joyce Wang dévoile les dernières tendances du luxe | L’année la plus victorieuse pour l’équipe de Formule E Panasonic Jaguar Racing | Faites la connaissance de Julian Thomson, le nouveau Directeur du design de Jaguar

ŒUVRE D’ART : JIMMY C

ŒUVRE D’ART : JIMMY C (AKAJIMMYC.COM) « Je n’ai pas de styliste, je n’en ai jamais eu. Je sais ce qui fonctionne pour moi » Le lien entre ces activités – vêtements, montres, voitures – est qu’elles représentent toutes ses passions. La passion nourrit sa créativité. « C’est à travers mon style que j’exprime le plus ma créativité », dit-il. « Je n’ai pas de styliste, je n’en ai jamais eu. Je sais ce qui fonctionne pour moi et pour les marques ». Il a apporté ses connaissances à des entreprises telles que Marks & Spencer et Aspinal of London pour qui il a créé des lignes de vêtements. « Les gens me demandent : « Vous n’êtes pas vraiment designer pour M&S ? ». Je réponds : « Si, je suis le directeur artistique. J’ai écrit pour Vogue, Vanity Fair, The Telegraph et GQ. Les gens me disent : « Faites-vous appel à un prête-plume ? ». Ils ne me croient pas. » Gandy est du genre à mettre la main à la pâte. Nous parlons alors de la XK120. Il a fallu 2 700 heures d’efforts et de réflexion de la part de Gandy et de Jaguar Classic pour qu’elle retrouve son état glorieux actuel : l’objectif est de participer à la course Mille Miglia 2020. Gandy, titulaire d’une licence de course, s’est fortement impliqué, jusqu’à un certain point… « Quand j’essaie de concevoir une voiture, elle ressemble plutôt à celles que je dessinais quand j’avais cinq ans. Je suis artistique, mais pas designer. Je préfère être directeur artistique. Chez M&S, je mets en place la direction, j’indique ce que je veux et les designers le font ». Son histoire d’amour avec les voitures a commencé assez tôt. Il a grandi à l’est de Londres avec l’influence de l’usine Ford à Dagenham. Lui et ses amis avaient tous une voiture (bien que toutes les voitures ne se valent pas). « J’avais l’habitude d’aller chez le grandpère de mon ami et de m’asseoir dans sa vieille Datsun », se souvient-il. Ma première voiture a été une Ford Fiesta 1988. Les parents de certains de mes amis travaillaient chez Ford et possédaient de belles voitures. La mienne était vraiment la plus pourrie ». Je lui demande s’il a encore des passions de son enfance. Il hésite peu avant d’affirmer : « Les animaux ». 54 / Jaguar Magazine

En personne Sous la table, une paire d’oreilles se dresse. Elles appartiennent à mon chien, Brewster, qui nous a patiemment suivis sous la pluie. Tout au long de la matinée, Gandy a posé autant de questions sur Brewster que moi sur Gandy. Ambassadeur du refuge Battersea Dogs & Cats Home à Londres, il avait l’habitude de recueillir régulièrement des chiens de chasse abandonnés. « J’ai toujours adoré les animaux », dit-il. « J’ai grandi avec des chiens et quand j’avais 15 ans, je travaillais le week-end dans un centre canin. Lorsque j’étais célibataire, les gens trouvaient bizarre que je parle de chiens sans en avoir. J’essayais de leur montrer à quel point la responsabilité d’un propriétaire de chien est importante. » Finalement, l’un de ses chiens adoptifs est resté avec lui pour toujours. Gandy avait commencé à entretenir une relation avec Stephanie Mendoros et ils sont tombés amoureux de Dora, bâtarde d’âge inconnu. Ce fut un moment clé dans une période de changement pour Gandy, car, peu après, le couple a eu son premier enfant, Matilda. Dora a en quelque sorte permis aux nouveaux parents de s’entraîner. « Ça vous prépare vraiment à vos responsabilités », dit-il. « Il faut être à la maison à une certaine heure et le nourrir. Un enfant grandira et deviendra indépendant. Un chien aura toujours besoin de vous ». Gandy n’aime pas parler de sa vie privée. Son niveau de notoriété, dit-il, est gérable. Il n’affichera pas sa famille, surtout sur les réseaux sociaux. Pourtant, alors que nous quittons le bar et que nous nous promenons dans les rues du quartier, interrompus une seule fois par des cris de joie venus d’un salon de coiffure, il évoque ce que sa famille représente pour lui. « Matilda est avec nous et Dora l’est aussi d’habitude », dit-il. « Nous voyageons comme une vraie meute. Elles sont absentes en ce moment et aujourd’hui j’ai dû aller travailler, je n’ai donc pas vu Matilda ce matin. Je me dis : « Qu’est-ce que je fais ? » Ça me manque de ne pas voir mon bébé s’approcher et me faire un grand sourire. Elle ne laisse pas indifférent Ne pas se retourner sur la XK120 est difficile, même pour son propriétaire ! » Jaguar Magazine / 55

 

JAGUAR MAGAZINE

 

Jaguar Magazine rend hommage à la créativité sous toutes ses formes, avec des contenus exclusifs autour de nombreux sujets comme le design ou les technologies innovantes.

Dans ce numéro, nous nous intéresserons à la créativité des mestres brésiliens qui ont imaginé l’art délicat de la capoeira et à celle des artistes irlandais qui font le lien entre culture ancestrale et modernité. Vous découvrirez également le mariage créatif inattendu de l’iPhone et du papier peint victorien. Enfin, Riz Ahmed, artiste et acteur aux multiples facettes, nous expliquera pourquoi il considère que le moment est venu pour lui de se dévoiler pleinement au public.

The Art of Performance : L’Art de La Performance

© JAGUAR LAND ROVER LIMITED 2020

Registered Office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF
Registered in England No: 1672070

Les chiffres donnés ci-dessus proviennent de tests effectués par les fabricants officiels et répondent aux exigences de la législation européenne.
La consommation d'un véhicule fonctionnant normalement peut différer des chiffres présentés ci-dessus. Ces derniers ne sont présentés qu'à titre comparatif.