Views
6 months ago

THE JAGUAR #06

  • Text
  • Technologie
  • Monde
  • Voiture
  • Sagmeister
  • Jaguar
Souvent provocateur, toujours créatif, rencontrez le graphiste Stefan Sagmeister | Des ébénistes du Royaume-Uni offrent de nouvelles dimensions à un art mythique | Les délices gastronomiques étoilés au Michelin de Paul Pairet à Shanghai | Iris van Herpen ou comment redéfinir la relation entre mode et technologie | Un voyage dans le temps à Séoul la futuriste

ROAD TEST ingt-cinq ans

ROAD TEST ingt-cinq ans déjà... J’ai pourtant l’impression que cela ne fait que six mois que je suis monté dans la première Jaguar XJ220 de série pour deux jours de conduite sur routes et chemins, afin de réaliser le seul essai routier complet et objectif de la voiture qui était, à l’époque, la plus rapide au monde. Écoutez bien : la XJ220 n’était pas seulement la voiture la plus rapide du monde en 1993, elle battait toutes les autres à plate couture. Alors que ses rivales, la Porsche 959 et la Ferrari F40, frôlaient ou dépassaient à peine, dans le cas de cette dernière, la barrière des 320 km/h, la XJ220 a été la première voiture à dépasser allègrement cette vitesse autrefois inimaginable. Le Livre Guinness des Records cite une vitesse de pointe de 349 km/h. Aujourd’hui, le terme « hypercar » est largement utilisé, mais peu de gens savent que c’est avec ce modèle que tout a commencé. J'avais dû attendre cinq ans pour la conduire après la présentation, au British Motorshow de 1988, de la « conceptcar », dotée d’un gros moteur V12 de 6,2 litres et de quatre roues motrices. Seules 350 devaient être fabriquées, mais la mondialisation battait son plein et l’offre avait été sursouscrite 4 fois. Mais au moment du lancement de la XJ220, le marché haussier avait fait place à la récession. Sous prétexte que la voiture disposait désormais d’un moteur V6 de 3,5 litres pour diriger ses roues arrières, les déposants renoncèrent. Finalement, seules 277 furent construites. C’est donc une voiture extrêmement rare, beaucoup plus que les 2 rivales mentionnées. « Selon moi, cela explique en partie pourquoi elle est sous-évaluée », indique Paul Hegarty, directeur du centre Jaguar Classic Works, qui a réintroduit la XJ220 auprès d’une nouvelle génération de passionnés. « Les bonnes voitures changent désormais de propriétaire pour 500 000 €. Cependant, compte tenu de sa qualité, de sa rareté et des prix de ses rivales, je suis sûr qu’elle a encore un bon bout de chemin à parcourir. » Qu’est-ce qui permet à ce modèle de se démarquer ? Sa forme et sa performance exceptionnelles pour une voiture de route. Cette Jaguar est unique. C’est une création sur-mesure dotée d’une structure en forme de nid d’abeille en aluminium, qui ressemble davantage à un avion de chasse qu’à une voiture. Conduite par un pilote professionnel sur une piste fermée. N'essayez pas. 70 THE JAGUAR

CLASSIQUES Andrew Frankel, 1,82 m, s’installe confortablement dans la cabine compacte (et très analogique) de la Jaguar XJ220 avant d’évoquer ses souvenirs de cette hypercar puissante « JE DOIS AVOUER QU’EN MATIÈRE DE CONDUITE, LA JAGUAR XJ220 EST INÉGALABLE » Elle venait d’une entreprise qui avait déjà remporté le plus grand rallye au monde (les 24 Heures du Mans) à sept reprises et qui avait gagné du terrain grâce au jeune David Coulthard, qui fut ensuite exclu pour de vagues raisons techniques. Elle reste époustouflante. Lorsqu’elle est garée seule, la XJ220 est un véritable spectacle, à savourer longuement, depuis divers angles et distances. Ce n'est pas une voiture pratique : il n'y a presque pas de place dans le coffre, les portes ne s'ouvrent pas suffisamment et les personnes qui mesurent plus d’1,80 m sont un peu à l’étroit. Cependant, je dois avouer qu’en matière de conduite, elle est inégalable. Le moteur bi-turbo démarre rapidement, avec un vrombissement assez laid, si je me souviens bien. Ce n'est sans doute pas la bande-son symphonique que l’on attendait du V12, mais c’est un vrai moteur de course qui atteint ses objectifs. Conduire cette voiture est physique. L'embrayage, les engrenages, la direction requièrent de la force. Cependant, cela semble normal de faire un peu d’efforts quand on conduit une voiture comme celle-là. Il me semble également normal qu’il n’y ait pas d’ABS, de contrôle de la traction ou de système de sécurité similaire. C'est juste l’homme et une machine incroyablement rapide face au monde.

 

JAGUAR

JAGUAR MAGAZINE #07

 

JAGUAR MAGAZINE rend hommage à la créativité sous toutes ses formes, avec des contenus exclusifs en matière de design et de technologie qui stimulent les sens

Le dernier numéro met en vedette des personnes inspirantes, comme Luke Jennings, le créateur de Villanelle, l’un des personnages de télévision les plus intéressants des dernières années. Ou encore Marcus Du Sautoy, qui expose sa vision de l’intelligence artificielle. Nous visitons ensuite les États-Unis à bord de la Jaguar I-PACE et découvrons Portland et sa tradition culinaire. Nous prenons également la route avec un photographe pour explorer Arles dans le sud de la France, avec une Jaguar XE, et bien plus encore.

La bibliothèque

JAGUAR MAGAZINE #07
THE JAGUAR #06
THE JAGUAR #04
THE JAGUAR #03
THE JAGUAR #02
THE JAGUAR #01

The Art of Performance : L’Art de La Performance

© JAGUAR LAND ROVER LIMITED 2016

Registered Office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF
Registered in England No: 1672070

Les chiffres donnés ci-dessus proviennent de tests effectués par les fabricants officiels et répondent aux exigences de la législation européenne.
La consommation d'un véhicule fonctionnant normalement peut différer des chiffres présentés ci-dessus. Ces derniers ne sont présentés qu'à titre comparatif.