Views
1 year ago

THE JAGUAR #04

  • Text
  • Jaguar
  • Voiture
  • Nouvelle
  • Performances
  • Monde
  • Toutes
  • Technologie
  • Conduite
  • Volant
  • Faire
Une virée à bord de la nouvelle Jaguar I-PACE 100% électrique dans l’Algarve, au Portugal | Les secrets de création de la nouvelle Jaguar I-PACE | Une Classique réinventée : le Concept Type-E Zero | Cinquantième anniversaire de la berline la plus emblématique : la XJ | Interview exclusive de la star du tennis Johanna Konta | Les super-ordinateurs peuvent-ils révolutionner l’art ?

NELSON PIQUET JUNIOR «

NELSON PIQUET JUNIOR « LORSQUE J’AI UN WEEK-END DE LIBRE, JE ME RENDS SOUVENT EN ITALIE POUR Y FAIRE DU KARTING. LA COURSE, JE L’AI DANS LE SANG ». Nelson Piquet Junior s’en défend peut-être, mais il ne fait aucun doute que sa participation au premier championnat ABB FIA de Formule E à Pékin, fin 2014, a crédibilisé cette nouvelle compétition. Il figurait alors parmi les quelques pilotes déjà stars de la Formule 1. Sans oublier ce nom légendaire forgé par son père, le pionnier des turbos dans les années 80. Nelson Piquet Jr. est déjà sorti vainqueur de cette première saison. Aujourd’hui, la Formule E est florissante et d’autres grands noms reconnaissent son rôle dans les courses hors circuit, ouvrant les routes du monde entier à la propulsion électrique. L’équipe Panasonic Jaguar Racing en est à sa deuxième saison, progressant rapidement, largement aidée en cela par l’énorme expérience de Nelson. « Avec une telle histoire dans le sport automobile, faire partie de l’équipe Jaguar est enthousiasmant », affirme-t-il en s’apprêtant à répondre aux questions de The Jaguar. « Nos performances au cours de cette saison sont plus que satisfaisantes et les podiums sont en vue. Au regard de toute cette énergie déployée par Jaguar pour dominer le sport électrique, on est vraiment motivé ! » La F1, Le Mans, le World Rallycross, la NASCAR – autant de victoires au crédit du Brésilien. Mais cette notoriété croissante de la Formule E, c’est une autre histoire. « C’est incroyable que la Formule E ait si bien réussi à s’imposer. Ce serait étonnant que des critiques remettent ce succès en cause. À mon avis, ces épreuves ont parfaitement trouvé leur place ». L’ascension du jeune Nelson est, somme toute, classique, mais ne l’empêche pas d’être impressionnante. Né en Allemagne, il est arrivé au Brésil à huit ans, où son père l’a immédiatement mis au karting. « Je sortais de l’école et je me rendais immédiatement sur la piste pour y rester jusqu’à la nuit, fréquentant les mécaniciens et m’immergeant dans cette atmosphère », se souvient-il. À l’âge de 17 ans, après la F3 en Amérique du Sud, Nelson Jr. s’installe au Royaume-Uni pour s’occuper de l’entreprise Piquet Sports et se consacrer aux championnats F3, ce qui lui mit le pied à l’étrier d’une carrière plus prestigieuse. Six fois vainqueur, il remporte le titre en 2004 avant de se consacrer au GP2, où il affronte Nico Rosberg et Lewis Hamilton en 2006, arrivant second derrière le champion britannique. La F1 s’ouvre alors à lui, mais des problèmes politiques et des conflits de personnes altèrent ses plans. Cependant, aussi tenace que son père et aussi assoiffé de compétitions, il fait preuve d’une résilience impressionnante pour parvenir à ses fins. Comme les pilotes d’antan, il s’intéresse à diverses formes de compétitions et laisse libre cours à sa polyvalence. Le fait-il de manière délibérée ? « Franchement, je n’ai aucun problème à passer d’un sport à l’autre car j’aime me renouveler », dit-il. « Il y a deux ans, je faisais des essais sur IndyCar, je participais à un rallye et je courais une compétition de Formule E, tout cela… la même semaine, un vrai rêve ! J’aime ce défi de la Formule E, mais j’ai aussi adoré faire du stock-car au Brésil cette année et, si je le pouvais, je serais aux 24H du Mans chaque année. Lorsque j’ai un week-end de libre, je me rends souvent en Italie pour y faire du karting. La course, je l’ai dans le sang ». La Formule E offre de quoi combler son tempérament. Certes, les sonorités sont aux antipodes de celles de la F1, mais ces courses roue contre roue sont aussi intenses. Et la gestion de la charge électrique est un défi supplémentaire, comme l’explique Nelson Jr. « La voiture se comporte comme n’importe quel autre bolide, si ce n’est que la propulsion est assurée par l’énergie fournie par une grande batterie. Le vrai point stratégique, c’est la gestion de cette énergie. C’est une particularité sur laquelle je me suis concentré depuis la première saison et, plus d’une fois, j’ai réussi à repousser au maximum le passage au stand, ce qui m’a conféré une plus grande réserve d’énergie dans la seconde voiture, un avantage certain sur les autres concurrents ». Pour la prochaine saison, une seule voiture sera autorisée pendant toute la course. Au lieu de changer de voiture, les pilotes auront le choix entre deux modes de propulsion. « Je pense que c’est important, car maîtriser les variables est un vrai challenge ». Nelson Jr. est fier des progrès de la Formule E. « La première saison à Londres a attiré une foule de 60 000 spectateurs pendant le week-end. Et puis, quel frisson que de courir dans le centre de Paris, de Rome, de Hong-Kong ou de New York ! ». Par-dessus tout, un même leitmotiv le guide. « Je m’investis totalement dans tout ce que je fais. La F1 m’a mobilisé pendant des années, mais j’ai accompli énormément de choses depuis, et maintenant, je profite de cette collaboration avec Panasonic Jaguar Racing ». 38 THE JAGUAR

ET MAINTENANT : LES SERIES I-PACE eTROPHY ALL-ELECTRIC RACING Lorsque les séries Jaguar I-PACE eTROPHY seront synchronisées avec la cinquième saison de Formule E (prévue au cours la deuxième moitié de 2018), l’histoire sera en marche ! Ces courses eTROPHY, les premières épreuves mondiales dédiées aux voitures électriques de série, compteront pour le classement international du championnat Formule E de la FIA. Vingt Jaguar I-PACE y seront engagées, toutes identiques, et s’affronteront dans dix courses autour de la planète. Spécialement conçues par l’équipe des Jaguar Land Rover Special Vehicle Operations, les voitures de course électriques I-PACE eTROPHY bénéficieront à la fois des hautes performances des voitures de course et de la même polyvalence, de la même excellence et de la même souplesse que la I-PACE. Avec l’arrivée de la I-PACE eTROPHY, les amateurs, tout comme les pilotes, disposeront d’un vaste éventail de courses électriques, sous la houlette de Jaguar qui a vocation à dominer les épreuves électriques mondiales. Pour en savoir davantage, tapez Jaguar I-PACE eTROPHY sur votre moteur de recherche. THE JAGUAR 39

 

JAGUAR

JAGUAR MAGAZINE #07

 

JAGUAR MAGAZINE rend hommage à la créativité sous toutes ses formes, avec des contenus exclusifs en matière de design et de technologie qui stimulent les sens

Le dernier numéro met en vedette des personnes inspirantes, comme Luke Jennings, le créateur de Villanelle, l’un des personnages de télévision les plus intéressants des dernières années. Ou encore Marcus Du Sautoy, qui expose sa vision de l’intelligence artificielle. Nous visitons ensuite les États-Unis à bord de la Jaguar I-PACE et découvrons Portland et sa tradition culinaire. Nous prenons également la route avec un photographe pour explorer Arles dans le sud de la France, avec une Jaguar XE, et bien plus encore.

La bibliothèque

JAGUAR MAGAZINE #07
THE JAGUAR #06
THE JAGUAR #04
THE JAGUAR #03
THE JAGUAR #02
THE JAGUAR #01

The Art of Performance : L’Art de La Performance

© JAGUAR LAND ROVER LIMITED 2016

Registered Office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF
Registered in England No: 1672070

Les chiffres donnés ci-dessus proviennent de tests effectués par les fabricants officiels et répondent aux exigences de la législation européenne.
La consommation d'un véhicule fonctionnant normalement peut différer des chiffres présentés ci-dessus. Ces derniers ne sont présentés qu'à titre comparatif.