Views
2 years ago

THE JAGUAR #02

  • Text
  • Jaguar
  • Voiture
  • Monde
  • Nouvelle
  • Circuit
  • Pilotes
  • Pilote
  • Voitures
  • Cours
  • Ainsi
Dans ce numéro, la nouvelle E-PACE sera à l’honneur. Après que Romain Grosjean vous ait révélé sa passion pour les Jaguar, la Panasonic Jaguar Racing Team vous dévoilera les secrets de leur préparation. Enfin, vous découvrirez un tout nouveau sport : les courses de drônes et passerez une journée entière avec la XF Sportbrake.

LE CIRCUIT IMPRÉVISIBLE

LE CIRCUIT IMPRÉVISIBLE Des roues qui tournoient et des réflexes éclair : la technologie Smart Cone de Jaguar exige des pilotes qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes pour se mesurer au Art of Performance Tour 2, assurément le circuit le plus coriace du monde. TEXTE : Chris Stokel-Walker Le pilote de Panasonic Jaguar Racing Adam Carroll (à gauche) est l’un des pros qui a testé « le circuit le plus coriace du monde ». 58 THE JAGUAR

PHOTOGRAPHIE: © XISCO FURTHER/WWW.XISCOFURTHER.COM Il faut être sur ses gardes en permanence. Il est très facile de fixer son attention sur une porte et, du coup, de ne pas voir ce que sera le prochain feu vert. On a intérêt à garder le contrôle. » Adam Carroll, le pilote de Panasonic Jaguar Racing, connaît parfaitement les pièges des circuits les plus ardus au monde. En tant que pilote professionnel, il sait anticiper les virages, aussi piégeux soient-ils, et déjouer les manœuvres des adversaires, et ce, en toutes circonstances. Il n’empêche, lorsqu’il met tous les gaz de sa F-TYPE sur le circuit de Brands Hatch dans le Kent, son regard reste scotché à la piste et aux 24 cônes de plastique moulé qui le titillent, chacun étant équipé d’une petite balise qui devient verte à son passage, indiquant ainsi la direction à suivre. « L’essentiel, c’est de ne pas en faire trop », continue-t-il. « Allez-y doucement dans le virage, et chatouillez le frein. » Il observe les cônes suivants, qui s’éclairent devant lui, et lance sa F-TYPE dans le virage à droite, en évitant bien sûr de sous-virer, freinant juste ce qu’il faut pour ne pas perdre de précieuses secondes. C’est du travail de pro – mais la configuration incertaine d’un circuit qui ressemble à des sables mouvants lui réclame un énorme effort de concentration, ce qui lui vaut sa réputation de tout premier pilote de Formule E. Développée pour la deuxième manche de The Art of Performance la piste de Brands Hatch, dédiée à cette vitrine des talents mondiaux, a été construite pour étaler au monde la technologie révolutionnaire Smart Cone de Jaguar, une nouvelle méthode de construction des pistes de course, mais aussi de test des réflexes. Le principe en est simple : pour paramétrer un circuit, jusqu’à 24 balises Smart Cones sont disposées dans un endroit ouvert, de dimensions suffisantes, situées avant l’endroit où les pilotes sont lâchés. Une fois le pilote lancé, les cônes peuvent être placés selon plus d’un million de configurations différentes pendant la course. Ce qui revient à dire qu’au premier virage à droite, le regard doit se porter sur les balises suivantes en observant leur réaction dont dépendra votre performance. C’est ce caractère imprévisible et ce sont les combinaisons quasi illimitées qui ont conduit la Jaguar Experience Team à nommer le test « The World’s Toughest Circuit » (le circuit le plus costaud au monde). La technologie qui se cache derrière le Smart Cone est pourtant loin d’être simple. « Chaque kit de Smart Cones présente un certain nombre d’éléments différents les uns des autres », explique Will Garrity, membre de l’équipe de The Art of Performance Tour chez Jaguar Experience, qui a participé au développement de la technologie Smart Cone et qui en fait maintenant la démonstration aux clients du monde entier. Les méthodes employées sont, disons, « avancées », explique-t-il. En fait, dès que les coureurs s’élancent, un signal GPS est transmis de leur voiture, relayé à un ordinateur, qui stockte les informations dans un logiciel spécial. L’ordinateur utilise à son tour une puce radiocommandée pour transmettre en temps réel ses données directement aux balises Smart Cones disposées sur le circuit, reliées en réseau maillé. Le signal allume, éteint ou déclenche le changement de couleur des balises, en fonction de la position de la voiture sur le circuit, guidant le pilote vers le virage suivant. Comme tout se déroule en millisecondes, les pilotes ne peuvent à aucun L’ART DE LA PERFORMANCE « Allez-y doucement dans le virage, et chatouillez le frein ». moment baisser la garde, et, au contraire, doivent déployer à plein pot toute leur énergie – ainsi que celle des Jaguar sélectionnées pour leur puissance. Le système GPS est infiniment plus précis que les solutions embarquées, et permet de localiser la position de la voiture à 200 millimètres près grâce aux 100 pings par seconde envoyés à l’ordinateur. On s’aperçoit donc que le moindre changement dans le comportement de la voiture sur la piste est identifié et utilisé pour reconfigurer le circuit en temps réel. À la fin de la course, les données fournissent un historique détaillé qui analyse la performance du pilote. « Nous enregistrons trois paramètres : la distance, la précision et le temps », explique Will Garrity. « C’est en combinant ces trois éléments qu’on évalue le pilote. » Et les résultats peuvent être très surprenants, car il faut être au top de chacun des paramètres pour espérer un bon score. Des professionnels tels Adam Carroll et son coéquipier Mitch Evans, qui ont testé la technologie Smart Cone de manière approfondie, en ont bien conscience. Mais ce n’est par pour autant qu’ils s’attendent à gagner à tous les coups, car, avec Smart Cone, le circuit n’est jamais le même. Il n’y a tout simplement aucun moyen d’anticiper le circuit ; pour espérer relever le défi des cônes, il faut se contenter de compter sur les réglages optimaux de la Jaguar et d’essayer de jongler avec la vitesse, le freinage et la précision. C’est ainsi, continue-t-il, que cette course – toujours inattendue – donne leurs chances à tous les pilotes, en fonction de la configuration et du jour. « Ce que l’on observe un peu partout, c’est la tendance vers les courses à échelle humaine », dit Will Garrity. « On y voit que, si le mari appuie à fond sur le champignon en faisant fi de la distance et de la précision, la femme, elle, a tendance à moins se précipiter et obtient souvent de meilleurs résultats. » Bientôt, ces différences a priori peu significatives seront déterminantes, car elles seront prises en compte dans les grands circuits. « Nous cherchons à implanter notre Smart Cone au niveau local, régional et même mondial », continue Will Garrity. « N’importe qui pourra participer à une course Smart Cone et pourra gagner des prix, par exemple des billets pour des compétitions de Formule E. » Un trophée, ça flatte la vanité. Mais ici, on peut se targuer d’un grand prix dont personne d’autre ne pourra jamais se vanter ! Rendez visite à jaguar.com/artofperformancetour pour tenter un essai du Smart Cone sur le The Art of Performance Tour 2. THE JAGUAR 59

 

JAGUAR

JAGUAR MAGAZINE #07

 

JAGUAR MAGAZINE rend hommage à la créativité sous toutes ses formes, avec des contenus exclusifs en matière de design et de technologie qui stimulent les sens

Le dernier numéro met en vedette des personnes inspirantes, comme Luke Jennings, le créateur de Villanelle, l’un des personnages de télévision les plus intéressants des dernières années. Ou encore Marcus Du Sautoy, qui expose sa vision de l’intelligence artificielle. Nous visitons ensuite les États-Unis à bord de la Jaguar I-PACE et découvrons Portland et sa tradition culinaire. Nous prenons également la route avec un photographe pour explorer Arles dans le sud de la France, avec une Jaguar XE, et bien plus encore.

La bibliothèque

JAGUAR MAGAZINE #07
THE JAGUAR #06
THE JAGUAR #04
THE JAGUAR #03
THE JAGUAR #02
THE JAGUAR #01

The Art of Performance : L’Art de La Performance

© JAGUAR LAND ROVER LIMITED 2016

Registered Office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF
Registered in England No: 1672070

Les chiffres donnés ci-dessus proviennent de tests effectués par les fabricants officiels et répondent aux exigences de la législation européenne.
La consommation d'un véhicule fonctionnant normalement peut différer des chiffres présentés ci-dessus. Ces derniers ne sont présentés qu'à titre comparatif.