Views
2 years ago

THE JAGUAR #01

  • Text
  • Jaguar
  • Formule
  • Voiture
  • Monde
  • Vers
  • Nouvelle
  • Voitures
  • Faire
  • Saison
  • Toute
Ce nouveau numéro du Jaguar Magazine revient sur le plus noble des sports automobiles sous un autre angle. Vous découvrirez l'électrisation avec le concept de la Jaguar I-PACE, un modèle électrique révolutionnaire.

puis se rend à Los

puis se rend à Los Angeles. Sous la férule d’un ambi tieux agent du nom de Hillard Elkins, il rencontre l’écran pour la première fois dans un biopic de boxe Somebody Up There Likes Me, réalisé par Robert Wise, avec Paul Newman. Le réalisateur le trouve assez prétentieux, mais apprécie l’énergie qu’il déploie dans une scène de duel au couteau sur un toit. Il obtient alors son premier grand rôle dans The Blob, un film de science-fiction dans lequel il doit affronter une créature amiboïde venue de l’espace : « ÇA RAMPE ! ÇA GLISSE ! ÇA VOUS DÉVORE TOUT CRU ! » Puis il rencontre la fraîche et espiègle Neile Adams, de deux ans sa cadette. Le coup de foudre est instantané : « Je vous trouve jolie ! », dit-il. « Je vous trouve joli » ! », dit-elle. Mariés en 1956, ils ont une fille nommée Terry et un garçon nommé Chad. Leur mariage traverse les années de succès sans anicroche. Malgré sa réputation de trouble-fête, Steve reste un père attentif, surtout lorsque les enfants sont en âge de faire de la moto avec lui. C’est en 1960, avec le film de John Sturges Les 7 Mercenaires que sa carrière atteint son zénith. Yul Brynner, la star, en observant son jeu subtil, l’accuse de vouloir subrepticement lui voler des scènes. Steve McQueen sur le plateau à Hollywood dans sa Jaguar XKSS 1956 qu’il nommait affectueusement son « Rat Vert ». Elle lui a appartenu deux fois. PHOTOGRAPHIES : GETTY IMAGES /JOHN DOMINIS 58 THE JAGUAR

MCQUEEN LA JAGUAR XKSS VERT FONCÉ DE STEVE MCQUEEN ÉTAIT UNE VERSION GRAND TOURISME DE LA D-TYPE VICTORIEUSE AU MANS. Trois ans plus tard, John Sturges l’engage pour La Grande Évasion, film dans lequel Steve démontre que pour le commandant du camp de concentration, un sourire est plus ravageur qu’une insulte. Sa sensualité est révélée dans L’Affaire Thomas Crown (1968), lorsqu‘il défie Faye Dunaway aux échecs : « Vous voulez jouer ? Testez-moi ! » Sa femme Neile le traite de « macho qui ose être vulnérable », et sa masculinité s’illustre parfaitement au volant de la Mustang GT390 qu’il pilote dans la course folle sur les pentes abruptes de San Francisco, la scène culte de Bullitt, film aussi tourné en 1968. Son look est maintenant affirmé et capturé par le photographe William Claxton, celui qui a aussi immortalisé l’image de Chet Baker dans les années 50. Steve et Claxton font de longues virées ensemble, liés par l’amour des machines puissantes, en particulier la Jaguar XKSS vert foncé, version grand tourisme de la D-Type victorieuse au Mans. Steve adore cette voiture, dont seuls 16 exemplaires furent construits avant l’incendie qui a ravagé l’usine de Coventry. Après l’avoir vendue en 1969, il la rachète en 1977 et la conserve jusqu’à sa mort. Avec tous ses succès des années 60, Steve se sent assez fort pour écrire son propre script. Avec sa propre société, Solar Productions, il planifie le film qu’il s’est construit dans la tête au cours de sa carrière de coureur. Véritable hymne à la course automobile, il utilise les vrais bolides du Mans, pilotés par de vrais professionnels, sur de vrais circuits. Malgré la présence de deux jolies actrices, la sensualité du film réside dans les voitures. Mais les financiers voulaient une vraie histoire. Le réalisateur initial, John Sturges, rend son tablier ; il est remplacé par un scénariste choisi par les hommes d’argent. Ce remplacement forçait à rejouer une scène. Ce qui fait bondir Steve McQueen : « Ici, c’est moi qui décide. » Avec un tournage interminable de six mois, un budget dépassant largement les 6 millions de dollars initialement prévus, Le Mans ne fait pas recette en 1971, entraînant la chute de sa carrière de producteur. Le voici redevenu simple star de cinéma. Dans The Gateway (1972), il joue le rôle d’un évadé, Doc McCoy, et choque les spectateurs avec la fameuse gifle qu’il administre à Ali McGraw. C’est justement elle qui va prendre la place de Neile après leur divorce. Pour Papillon (1973) et La tour Infernale (1974), le succès est au rendez-vous. Accro à la marijuana, il devient petit à petit dépendant de la cocaïne, et, hors écran, on le voit de plus en plus hirsute ; on dirait Charles Manson – qui d’ailleurs l’avait mis sur sa liste criminelle quelques années plus tôt. Sa femme demande le divorce en 1977 et, en 1979, au cours du tournage du Chasseur, les premiers signes de son cancer apparaissent. Onze mois plus tard, après toutes sortes de traitements, et son troisième mariage avec un ex-mannequin du nom de Barbara Minty, il meurt d’une attaque cardiaque pendant son sommeil dans un hôpital mexicain, douze heures après une intervention sur des tumeurs que ses médecins lui avaient déconseillée. « Y a-t-il quelque chose qui vous touche, je veux dire, réellement ? », lui demande Jacqueline Bisset dans Bullitt. Évidemment. Dans sa vie comme après sa mort, le charisme de Steve McQueen est le fruit d’un contexte où un enfant fragile et abandonné trouve son salut sur un simple tricycle évoluant sur la ferme de son oncle. THE JAGUAR 59

 

JAGUAR

THE JAGUAR #06

 

Le magazine The Jaguar souligne l’art de la performance avec des articles exclusifs qui réveillent les sens, que ce soit le plaisir intense de conduire, Le design ou la technologie de pointe.

Jaguar place la créativité et l’innovation au cœur de toutes ses activités. C’est ainsi que ce numéro abonde en personnalités inspirantes, qu’elles soient designers, inventeurs ou esprits libres des quatre coins du monde. Tout ceci en complément d’une performance automobile omniprésente. Savourez un silence d’or à bord de la I-PACE en Finlande, revivez les moments de légende de la mythique XJ220, découvrez l’élégance indémodable de la XJ 1978 et plus encore...

La bibliothèque

THE JAGUAR #06
THE JAGUAR #04
THE JAGUAR #03
THE JAGUAR #02
THE JAGUAR #01

The Art of Performance : L’Art de La Performance

© JAGUAR LAND ROVER LIMITED 2016

Registered Office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF
Registered in England No: 1672070

Les chiffres donnés ci-dessus proviennent de tests effectués par les fabricants officiels et répondent aux exigences de la législation européenne.
La consommation d'un véhicule fonctionnant normalement peut différer des chiffres présentés ci-dessus. Ces derniers ne sont présentés qu'à titre comparatif.