Views
4 months ago

JAGUAR MAGAZINE #07

  • Text
  • Londres
  • Gandy
  • Villanelle
  • Portland
  • Jaguar
David Gandy et sa XK120 brillent dans le quartier créatif de Londres | L’organisme de bienfaisance In Place Of War fait appel à la créativité dans les zones de conflit | La décoratrice d’intérieur Joyce Wang dévoile les dernières tendances du luxe | L’année la plus victorieuse pour l’équipe de Formule E Panasonic Jaguar Racing | Faites la connaissance de Julian Thomson, le nouveau Directeur du design de Jaguar

(de gauche à droite)

(de gauche à droite) Kanom krok, mini gâteaux de riz au coco au galangal et ceviche de coquille Saint-Jacques chez Laangban ; Churchgate Station ; saumon mi-cuit avec nectarines, tomates jaunes, cœurs de palmier et vinaigrette épicée chez Le Pigeon ; Gabriel Rucker C’est ici que l’idée d’ouvrir son propre restaurant lui est venue. Elle pourrait y servir des tartelettes et des soufflés au citron à faire frémir, ainsi que son smørbrød ou son esturgeon rôti lentement. « C’était l’endroit idéal pour mon snack-bar franconorvégien. Je l’ai ouvert sur un pari et, heureusement, Maurice a bien été accueilli. C’est désormais ma maison », dit-elle. Mais dîner à Portland n’a pas toujours été ainsi. En 2005, la scène culinaire était très limitée. C’est désormais différent. Comment cette ville verdoyante a-t-elle réussi à devenir une destination si branchée où la prise de risque et la créativité culinaire abondent ? Une culture des cafés Maurice, établissement de la chef Kristen Murray au centre-ville de Portland, est une oasis de calme dans le centre urbain de la ville. Murray est arrivée à Portland en 2008 avec son expérience parsemée d’étoiles Michelin à Manhattan et en Alsace auprès de la célèbre chef pâtissière Christine Ferber. Si l’ambitieux restaurant qui l’avait recrutée dans l’Ouest n’avait rien de sensationnel, ses desserts, eux, l’étaient ; et la chef, dont l’amabilité et l’énorme talent sont reconnus, a rapidement trouvé un public enthousiaste. Au volant de la Jaguar I-PACE 100% électrique, je traverse la ville pour prendre une tasse de thé de Ceylan et goûter une tranche de quiche. Murray m’explique pourquoi elle a décidé de rester à Portland : « Je suis tombée amoureuse de cette ville tellement innovante. C’est un endroit curieux rempli de personnes créatives, indépendantes et anticonformistes ». Un attrait international De retour au volant, je traverse la rivière pour partir à la rencontre de John Gorham, chef qui a contribué à bâtir la réputation de Portland en termes d’ingéniosité culinaire. Alors que je navigue vers l’est en direction du pont Hawthorne, la I-PACE fait preuve d’une grande agilité. Parmi les 12 ponts accessibles en voiture traversant la rivière Willamette, le Hawthorne, pont basculant de 109 ans, est le plus ancien. La grille métallique au sol rend la conduite mouvementée pour les voitures de moindre cylindrée, mais pas pour la I-PACE ; un coup de pédale et elle double déjà un bus. Tasty n Daughters est une réadaptation de la taverne typique américaine par Gorham, un espace intime aux murs sombres éclairés par de larges puits de lumière naturelle. En entrant dans le restaurant, l’arôme de l’ail et des tomates rôties remplit la salle, le tout accompagné par le bruit des boissons que l’on mélange et l’on agite et les conversations. Le menu est un mélange international « d’aliments réconfortants » – chakchouka marocaine et pizza turque – et de poulet frit croustillant suivis de biscuits feuilletés typiques du Sud. Tout tourne autour des ingrédients locaux. Ce restaurant est le nouveau Tasty n Sons, établissement aujourd’hui fermé dont la réputation n’était plus à faire. Il fait partie de l’empire composé de neuf restaurants dirigé par Gorham et son épouse, Renee. Gorham a fait un long chemin depuis son arrivée au début des années 2000, lorsque la première vague de chefs cuisiniers s’est installée ici. « Cette créativité débordante est due en grande partie à la sous-évaluation du marché immobilier », explique Gorham. « Il était facile de développer ses idées sans investisseurs – les chefs avaient une ligne d’idées créatives claire. Plus vous avez de partenaires, plus la créativité est étouffée. » Les loyers et les licences pour la vente d’alcool bon marché, ainsi que les produits frais disponibles ont fait de Portland le tremplin idéal pour les chefs. Dotés de l’expérience des grandes cuisines de New York, par 24 / Jaguar Magazine

Voyage « J’adore quand les gens me disent : « C’est de la nourriture indienne ? » » Troy MacLarty Jaguar Magazine / 25

 

JAGUAR

JAGUAR MAGAZINE #07

 

JAGUAR MAGAZINE rend hommage à la créativité sous toutes ses formes, avec des contenus exclusifs en matière de design et de technologie qui stimulent les sens

Le dernier numéro met en vedette des personnes inspirantes, comme Luke Jennings, le créateur de Villanelle, l’un des personnages de télévision les plus intéressants des dernières années. Ou encore Marcus Du Sautoy, qui expose sa vision de l’intelligence artificielle. Nous visitons ensuite les États-Unis à bord de la Jaguar I-PACE et découvrons Portland et sa tradition culinaire. Nous prenons également la route avec un photographe pour explorer Arles dans le sud de la France, avec une Jaguar XE, et bien plus encore.

La bibliothèque

JAGUAR MAGAZINE #07
THE JAGUAR #06
THE JAGUAR #04
THE JAGUAR #03
THE JAGUAR #02
THE JAGUAR #01

The Art of Performance : L’Art de La Performance

© JAGUAR LAND ROVER LIMITED 2016

Registered Office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF
Registered in England No: 1672070

Les chiffres donnés ci-dessus proviennent de tests effectués par les fabricants officiels et répondent aux exigences de la législation européenne.
La consommation d'un véhicule fonctionnant normalement peut différer des chiffres présentés ci-dessus. Ces derniers ne sont présentés qu'à titre comparatif.