Views
4 months ago

JAGUAR MAGAZINE #07

  • Text
  • Londres
  • Gandy
  • Villanelle
  • Portland
  • Jaguar
David Gandy et sa XK120 brillent dans le quartier créatif de Londres | L’organisme de bienfaisance In Place Of War fait appel à la créativité dans les zones de conflit | La décoratrice d’intérieur Joyce Wang dévoile les dernières tendances du luxe | L’année la plus victorieuse pour l’équipe de Formule E Panasonic Jaguar Racing | Faites la connaissance de Julian Thomson, le nouveau Directeur du design de Jaguar

UNE RÉUSSITE Luke

UNE RÉUSSITE Luke Jennings, le créateur de notre assassine préférée, explique ce que les gens aiment chez Villanelle de Killing Eve et en quoi le casting de l’adaptation télévisée de ses romans a été réussi Le récit Olly Richards Q uand Luke Jennings a commencé à développer le personnage de Villanelle, la célèbre assassine de la série à succès Killing Eve, il avait deux mots à l’esprit : « Atrocement amusante ». On pourrait la décrire de multiples façons, mais ces mots sont particulièrement pertinents. Dans Codename Villanelle, le roman de Jennings, tout comme dans la série télé où le personnage est incarné par Jodi Comer, Villanelle a le don d’inspirer l’horreur tout en faisant rire aux éclats. Cette orpheline russe, arrachée de la prison par une organisation criminelle secrète et formée pour devenir tueuse à gages, adore son métier. Son jeu du chat et de la souris avec Eve Polastri, un agent du MI5 placé à ses trousses, est palpitant. Elle est sans doute l’un des personnages de méchant les plus charismatiques de la dernière décennie. En 2013, quand il a commencé à écrire son livre, Jennings avait déjà du succès (son livre Atlantic avait été nominé au Booker Prize), mais il voulait écrire une histoire pour distraire avec des personnages loin des clichés du genre du crime et du thriller. C’est alors que Villanelle lui est apparue. « Elle est apparue tout entière dans mon esprit », affirme Jennings. « J’avais lu beaucoup de choses sur la psychopathie. Je me demandais comment il était possible de devenir comme elle et ce qu’il avait pu se passer dans son enfance pour qu’elle devienne ainsi. » Il ne voulait pas qu’elle devienne comme les psychopathes que l’on voit à la télé : sans sentiments et sans émotions. Il a lu des études sur des psychopathes qui sont conscients de leur trouble, mais qui n’en ont pas honte, et des théories selon lesquelles les psychopathes peuvent ressentir de l’amour et de l’empathie mais de manière compartimentée. Il voulait créer un meurtrier conscient de sa pathologie, mais qui ne regrette rien. En fait, il voulait créer le pire des monstres : une personne qui commettrait, sans raison, des actes terribles parce qu’elle aime ça. Le personnage de Villanelle trouve son origine dans plusieurs éléments. Jennings s’est en partie inspiré de la vie d’Idoia López Riaño, une militante du groupe séparatiste basque ETA dans les années 80. Idoia, alias la Tigresse, séduisait des policiers espagnols avant de les tuer au nom de l’indépendance du pays basque. « Je la trouvais fascinante », déclare Jennings. « Elle était belle et elle s’exprimait bien ; elle aurait pu réussir dans la vie, mais elle aimait trop le business du meurtre. » Jennings a utilisé cette histoire pour décrire les meurtres élaborés et sombrement comiques commis par Villanelle, des assassinats toujours bien plus compliqués qu’ils n’auraient dû l’être, car elle aime, comme le dit Jennings, le business du meurtre. 16 / Jaguar Magazine

Interview Instinct de tueuse Luke Jennings (ci-contre) affirme que Villanelle, incarnée par Jodie Comer (gauche), « lui est apparue » à l’esprit « Je me demandais comment il était possible de devenir comme elle et ce qu’il avait bien pu se passer dans son enfance pour qu’elle devienne ainsi. » Jaguar Magazine / 17

 

JAGUAR

JAGUAR MAGAZINE #07

 

JAGUAR MAGAZINE rend hommage à la créativité sous toutes ses formes, avec des contenus exclusifs en matière de design et de technologie qui stimulent les sens

Le dernier numéro met en vedette des personnes inspirantes, comme Luke Jennings, le créateur de Villanelle, l’un des personnages de télévision les plus intéressants des dernières années. Ou encore Marcus Du Sautoy, qui expose sa vision de l’intelligence artificielle. Nous visitons ensuite les États-Unis à bord de la Jaguar I-PACE et découvrons Portland et sa tradition culinaire. Nous prenons également la route avec un photographe pour explorer Arles dans le sud de la France, avec une Jaguar XE, et bien plus encore.

La bibliothèque

JAGUAR MAGAZINE #07
THE JAGUAR #06
THE JAGUAR #04
THE JAGUAR #03
THE JAGUAR #02
THE JAGUAR #01

The Art of Performance : L’Art de La Performance

© JAGUAR LAND ROVER LIMITED 2016

Registered Office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF
Registered in England No: 1672070

Les chiffres donnés ci-dessus proviennent de tests effectués par les fabricants officiels et répondent aux exigences de la législation européenne.
La consommation d'un véhicule fonctionnant normalement peut différer des chiffres présentés ci-dessus. Ces derniers ne sont présentés qu'à titre comparatif.